Sweete Devils : ANNULE

CONCERT ANNULE

 

Concert Proposé par le RIMAT (Rencontres Internationales de Musique Ancienne en Trégor)

Entrée : tarif plein  15 euros, réduit  12 euros,  gratuit pour les moins de 16 ans.

Sweete Devils, c’est:

Kornel Van Neste: chant
Oriane Laurent: basse de viole
Justin Glaie: basse de viole, luth & cistre renaissances

Si la guerre compte parmi les plus laides des activités humaines, la musique est l’une des rares beautés qui en émanent. Le programme est articulé autour de la vie militaire telle qu’on peut la lire entre les lignes des partitions qui nous sont parvenues. Mêlant au cliché intemporel du soldat prompt à la boisson ou la drague désinvolte quelques pages d’une finesse surprenante, le concert invite à entendre bien plus que le bruit des bottes. Chansons à boire, complaintes, récits épiques, échos des tavernes et fastes des palais forment une fresque bien plus nuancée qu’on ne l’attend.

Pour ce programme, Sweete Devils s’acoquine avec un chanteur,

Korneel Van Neste.
Né en 1995,
Korneel chante depuis l’enfance. Il a fait partie du chœur d’enfants de l’opéra Vlaanderen pendant 7 ans, notamment dans des productions comme Carmen ou Tosca. Il se prend de passion pour la musique ancienne lors d’une masterclasse à Urbino, où il reçoit l’enseignement de Lavinia Bertotti, Lia Serafini, Alessandro Quarta et Claudine Ansermet. Depuis 2014, Korneel étudie au l’Institut Lemmens. Il a suivi les cours de Dina Grossberger avant de rejoindre la classe d’Annelies Van Gramberen. Il passe l’année 2017-2018 au Conservatoire Royal de La Haye grâce au programme Erasmus, auprès de Rita Dams, Peter Kooij, Robin Blaze et Pascal Bertin.

Korneel a déjà eu l’occasion de se produire comme soliste dans le Requiem de Duruflé, Bastien et Bastienne (Mozart), le Stabat Mater et le Miserere de Tuma, la passion selon Saint Mathieu de Bach, les Stabat Mater de Vivaldi et de Scarlatti, ou encore les cantates de Telemann “Der Tod ist verschlungen in den Sieg” et “Lobet dem Herrn, alle seine Heerscharen”.

Il a également travaillé avec des ensembles comme “Currende”, “Vocem Flentium”, “Parc Collegium”, “Diskantores”, “Zefiro Torna” et “Bach+” et a collaboré notamment avec Michael Chance, JanJoost van Elburg, Erik Van Nevel, Stratton Bull ou encore Niels Berentsen.

Oriane Laurent débute la musique par le chant choral et le violoncelle. Après un DEM de violoncelle et musique de chambre au conservatoire de Dijon, elle débute le chant lyrique auprès de Florence Katz et Mary Saint Palais, ainsi que la viole de gambe auprès de Jérôme Hantaï, au conservatoire de Bourg la Reine. Elle approfondira ses études en viole auprès de Philippe Pierlot au Koninklijk Conservatorium Brussels (KCB), ainsi que de chant auprès de Christine Solhosse, Stephan van Dijk, Michèle Massina et Nicolas Bauchau au Conservatoire Royal de Bruxelles (CRB).

Elle a pu par ailleurs se former lors de master class et stages auprès de Jonathan Dunford et Silvia Abramovitz, Michel Laplenie, Richard Boothby, Jordi Savall…

Elle s’est produite en concert au sein de divers ensembles instrumentaux, tels qu’Il Gardellino, Ricercar Consort, BUGs (Brussels United Gambas), et a pu chanter sous la direction de Régine Théodoresco et Filipo Maria-Bressan au sein du Choeur National des Jeunes.

Passionnée par l’enseignement musical et la transmission, elle enseigne la formation musicale depuis plusieurs années et fait partie du service pédagogique du Théâtre Royal de la Monnaie qui a pour mission de sensibiliser le jeune public au monde de l’opéra.

Justin Glaie étudie le luth et la viole de gambe au CRR de Tours avec Pascale Bocquet et Lucas Peres, puis au CRR de Paris auprès de Charles-Edouard Fantin et Ariane Maurette, avant d’intégrer les Conservatoires Royaux de Bruxelles dans les classes de Nicolas Achten et de Philippe Pierlot.

Il se produit régulièrement au sein des ensembles Scherzi Musicali, In Alto, Harmonia Sacra, Transports Publics, Musae Jovis et Cosmos, ayant participé avec ces derniers à plusieurs enregistrements. Il s’investit aussi dans des projets de consort, musique de chambre et conférence/spectacle. Ayant à coeur d’explorer le répertoire Élisabéthain, il créé Sweete Devils avec le luthiste Maël Pire en 2016.

Également passionné par la facture des instruments à cordes pincées anciens, il a étudié la lutherie au Cmb Puurs.

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.