Sweet Screamin Jones invite Boney Fields [Blues, Jazz]

Entrée 6€ (5€ adhérents)

Sweet Screamin Jones invite Boney Fields

Partout où ils passent, Boney Fields laisse derrière lui une sacrée impression.

Comme une traînée de poudre hautement énergétique, à force de dispenser généreusement ce blues mâtiné de funk qui rassemble et rallie les foules dans une belle communion. Dynamisé par son leader, le trompettiste-chanteur-auteur-compositeur Boney Fields, ce combo gagne de plus en plus d’adeptes.

Depuis une dizaine d’années qu’il a fondé son propre groupe, le musicien aux chapeaux ronds a fait son chemin. S’il vient du Chicago blues, il en élargit les contours avec opiniâtreté et une détermination farouche.

Amateur de soul, de groove, de jazz, Boney Fields comme quelques autres musiciens de sa génération, sait que la vie du blues passe par son renouvellement. Avec humilité et conviction, il trace sa voie et trouve en chemin sa propre originalité.

Dans son époque, mais imprégné de l’héritage de ses devanciers, Boney Fields prouve que le blues a de beaux jours devant lui.

Sweet Screamin Jones :

Crooner, bluesman, jazzman, entertainer… Sweet Screamin’ Jones transforme la scène en lieu de croisement des cultures. Des chansons populaires afro-américaines, du blues, du groove, du boogie… Tous prêtent leur caractère au saxophone et à la voix rocailleuse de ce showman charismatique. Originaire de Bretagne, Sweet Screamin’ Jones, Yannick Grimault de son vrai nom, commence sa carrière musicale à 23 ans. Après des études de musicologie à l’Université de Rennes et au CNR de Rennes, il rejoint en 1997 les groupes de musique celtique Gwenfol et Trompettes du Mozambique. 200 concerts en France et à l’étranger furent le fruit de ces belles collaborations. A partir des années 2000, il devient membre des collectifs rennais Ze Big Band et Heat Wave, dirigés respectivement par Fred Burgazzi et Philippe Dardelle. Désormais, il connaîtra les pulsations du jazz et des musiques afro-américaines, notamment au travers d’échanges avec de nombreux musiciens de renommée nationale et internationale : Ricky Ford, Pierrick Pedron, Philippe Dardelle, Fred Burgazzi, Barbaro Teuntor Garcia, Roby « Supersax » Edwards, Daniel Jeand’heur… En 2013, après la participation à l’enregistrement d’une dizaine d’albums et de nombreux concerts en France et dans le monde (Benelux, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Chili, Sénégal…), Sweet Screamin’ Jones passe à la vitesse supérieure avec la sortie de son premier album.

Avec Philippe Dardelle :

Philippe Dardelle est autodidacte. Son jeu est d’abord influencé par la rencontre et la fréquentation de contrebassistes de renom tels que Jean Francois Jenny Clark et Ron Mc Clure. En 1988, il intègre le trio de Christian Vander. Il s’ensuit une longue et fructueuse collaboration avec le batteur, concrétisée par plusieurs enregistrements, en trio et dans des formations plus importantes: « Offering », « Welcome », « Les Voix de Magma », (Seventh Records / Harmonia Mundi).

Depuis 1993, il est installé en Bretagne, où il forme le groupe de soul-funk Heatwave. Il accompagne également la chanteuse Agathe Sahraoui dont il a produit le dernier album « Hommage a Billie Holiday » (2008) avec entre autres comme invité Jean-Sébastien Simonoviez.

 

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.