Rôdeuse, Carnet de voyages sonores

Participation libre

voir

Je voudrais vous faire part de « Rôdeuse »,  spectacle que je joue depuis quelques années, dont la forme très personnelle s’apparente de plus en plus au conte, même si la musique y tient une part très importante.
Ce carnet de voyage n’a rien à voir avec « connaissance du monde », d’ailleurs je ne suis pas une grande voyageuse au terme où on l’entend..
J’essaie juste d’emmener les gens dans leur propre voyage,  de rendre extraordinaire ce qui ne l’est pas (dixit un spectateur), de créer une intimité où tout peut se dire ou se deviner implicitement.


Quand je pars en voyage j’emmène avec moi un enregistreur dont je me sers comme d’un appareil photo.
L’hiver dernier , j’ai ressorti mes « photographie sonores ». Je les ai écoutées attentivement, triées, groupées, puis j’ai commencé à m’amuser avec, les mêlant à  mes saxophones, toutes sortes d’objets sonores, des mélodies , des tournes..
Ainsi ont resurgi des histoires, des portraits, des moments de voyage avec leur singularité, des ambiances particulières, des images étonnantes,des émotions en pagaille,  enfin tout ce qu’on va chercher dans le voyage.
C’est tout cela que je veux partager en musique, et en paroles aussi. Embarquer  qui veut, au Vietnam, au Srilanka, en Ukraine..
C’est simple.
C’est une évasion d’une heure.
Tout le monde est convié (ado adulte)

 

Rôdeuse,
Fragments de voyages pour saxophones, objets amplifiés, sampleur

« Embarquement pour une évasion musicale particulièrement savoureuse, dans les souvenirs de voyage d’une musicienne ensorceleuse. Seule sur scène, mais accompagnée d’une ribambelle d’instruments protecteurs, Thérèse nous offre quelques bouts d’histoires qu’elle a glanés de par le monde. D’une générosité simple et sincère, elle raconte des anecdotes pas si anodines et croise avec magie les sons enregistrés sur son sampler et de la musique en direct. Elle improvise et divague sur des rengaines enfantines, des hymnes révolutionnaires, des fanfares serbes, des chants étrangers. Si loin, si proche. Une polyphonie musicale riche et sensible. Et nous voilà embarqués, réellement, dans son livre de souvenirs intimes, fait de ventilateur, de clochettes, de tambourin, de percussions hors du commun. Cette tricoteuse musicale crée des photos sonores, des bulles de voyage, de toute poésie. Un moment de pur plaisir qui nous emmène dans des contrées inédites, aux portes de l’émotion. En pleine frénésie festivalière, notre âme en avait bien besoin. »
Delphine Michelangeli – www.avignews.com

Thérèse Bosc rentre de voyage avec des souvenirs plein les oreilles. Elle rapporte des sons, comme d’autres des photos. Sur son sampleur, elle a emmagasiné les voix, les bruits de rues, les faux silences qui composent des paysages sonores, des reportages photos sans images, forcement subjectifs, suggestifs. Ce matériau intangible lui tient lieu d’instrument de musique, d’accompagnement, de base sur laquelle elle joue en direct sa musique si personnelle. Alors la magie opère. Nous partons avec elle sur les ailes de sa mémoire, pour un périple autour du monde. Son rythme devient le nôtre, ses notes sont nos passeports. Vous l’aurez compris, cette rôdeuse nous propose de l’inédit avec son inclassable spectacle. Voyageurs immobiles, embarquez avec elle, vous n’en reviendrez pas.

Claude Tabet. Théâtre Edwige Feuillère – Vesoul

Ce spectacle a été présenté aux Petits Chahuts Itinérants, Festival d’Avignon, Festival de Châlon dans la rue, Festival Entre les mondes à Chabeuil, La valse des as à Valréas, Festival Michtô à Nancy, au LAP à Gap, aux « contre-plongées » à ClermontFerrand, Valence, Niort, péniche cancale à Dijon, festival Jazz en Lubéron,au théatre Edwige Feuillère de Vesoul,au footsbarn Théatre, l’Amuserie à Lons le saunier, la Méson à Marseille .. mais aussi dans de nombreux appartements, jardins, squats.

Ces dernières années, Thérèse Bosc a participé en tant que comédienne et musicienne aux projets du GRAND CHAHUT COLLECTIF, LA COMPAGNIE

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.