Pierre Le Bot trio [Jazz]

Participation libre

Pierre Le Bot : piano
Philippe Dardelle : acoustic bass
Patrick Filleul :batterie

Issu du vivier de jeunes talents qu’est le Conservatoire National Supérieur de Paris, voici un pianiste pour qui rendre hommage à Oscar Peterson semblait aussi naturel que légitime. L’exercice nécessite pourtant une connaissance méticuleuse des quelques 150 disques
enregistrés par le célèbre pianiste canadien, de ses arrangements sophistiqués, de son vocabulaire extrêmement particulier incorporant blues et bebop, de sa sonorité singulière, tout cela mis en oeuvre avec une indispensable virtuosité. Ayant très tôt étudié Art Tatum et Fats Waller au même titre que Ravel ou Chopin, Pierre Le Bot s’en sort avec un plaisir évident et fort communicatif, secondé en cela par les excellents Philippe Dardelle à la contrebasse et Patrick Filleul à la batterie. C’est d’ailleurs cette rythmique très conséquente qu’a tout naturellement été choisie par le crooner Sweet Screamin Jones pour accompagner nombre de prestigieux invités américains : Le « Supersax » Roby Edwards (avec lequel ils enregistrent l’album « Copacetic »), l’ex-Platters Maurey Richards, le trompettiste Boney Fields, ou encore le légendaire Richie Cole.

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.