Pascale Pelé, peintures

entrée libre

Rencontre avec l’artiste le dimanche 7 avril, à partir de 17H30

Expo visible du 2 au 30 avril 2013

En observant les petits bateaux de Pascale Pelé,nous revient en mémoire ceux pliés sous nos yeux émerveillés d’enfants et aussi cette comptine: « Maman les petits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes? »

Et puis les petits bateaux se sont minéralisés et granités. Ils ont emprunté aux cargos les couleurs de leurs voyages inscrites sur leurs coques.

Il suffit de jeter un oeil sur ses cargos pour saisir quelle fut leur traversée. Une traversée périlleuse qui se joue au loin, sur une ligne d’horizon brouillée, incertaine. Quelque chose se passe là-bas entre les éléments tourmentés, près de la ligne de flottaison où tout se mêle et s’enflamme, le déchaînement de la mer, la résistance du bateau, la cargaison malmenée.

De ce monde en fusion émergent des êtres singuliers qui se montrent à nous dans leur intimité. D’infimes variations du rouge, d’une riche sensualité, témoignent chez les femmes, de leur ferveur passé ou à venir.

Cette entrée a été publiée dans Exposition. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.