Matzik Fabrik [Spoken jazz cuivré]

Entrée 6€ (5€ adhérents)

Le trio Matzik voit le jour au Théâtre de l’aire libre à St Jacques de la lande (35) en 2004 à l’occasion d’une carte blanche à Matthieu Letournel, tubiste, trompettiste et compositeur au sein de la fanfare Sergent Pépère. S’en suit un travail de création permanent et de nombreux concerts, accompagné de Pierre-Yves Prothais à la batterie et Benoît Bachus aux guitares.

En mars 2010 Matthieu Letournel développe son idée de réunir deux voix aux univers très distincts, Claire Laurent au dire/slam et Solène Diguet au chant lyrique. Ils sont rejoints par Jean-Baptiste Tarot, saxophoniste. Le projet aboutit à la création Matzik Expérience, mise en scène par Philippe Languille et mise en lumière par David Bourthourault, au Théâtre de L’Aire Libre en mars 2011.

Matzik sort son premier album éponyme en mars 2011 (Distribution Coop Breizh).

En février 2011, Matzik rencontre au Burkina Faso avec l’Institut Français de Ouagadougou, les deux artistes Koudédé chanteur et guitariste blues touareg du Niger et Wendlamita Kouka slameur, chanteur hip hop et peintre burkinabé. Ils créent ensemble Sablega Pelga.

MATTHIEU LETOURNEL – Tuba,trompette, compositions

Compositeur et arrangeur depuis 1998 de la fanfare « Sergent Pépère », Matthieu Letournel côtoie plusieurs univers ; le jazz (actuellement avec Laurent Genty), la musique improvisée (avec Christophe Rocher et Christophe Lavergne dans l’Art ensemble of Brest), il joue avec des artistes de la Bretagne (Ôbrée Alie, Roland Becker, Michel Aumont).Grand amateur des brass bands, Il revient juste d’un séjour à la Nouvelle -Orléans.Détenteur d’un premier prix de tuba au conservatoire de Rennes, il dispose surtout d’une grande expérience au niveau de la pratique et la connaissance des différents styles de musique. Il crée en 2003 le trio Matzik (pensez musique de Mat!) dans lequel il expérimente ses envies musicales.

CLAIRE LAURENT – texte, diseuse

Comédienne au sein de la Cie OCUS, elle joue et co-écrit des spectacles de rue ou sous chapiteau (Prince à dénuder, Le Bistrodocus, Mille tours minute.) Elle explore les arts de la parole et de la scène en prenant différents chemins. Après une formation au Conservatoire d’art dramatique de Rennes, de nombreux stages de clown, de masque, de travail de la voix et du mouvement, elle participe à des créations dans d’autres compagnies (Le Chant de la Carpe, L’escargot migrateur, Au détour de Babel, les modeleurs…) Elle découvre le terrain slam sur les scènes de Rennes, Paris, Nantes.Championne de France de slam en 2006, elle est depuis passionnée par les jeux d’écriture, écrivant seule ou à plusieurs, des chansons, des histoires,de la poésie pour différents spectacles. Elle dessine doucement un univers percussif, rythmique, grinçant et drôle. C’est en 2009 qu’elle rencontre les musiciens de Matzik et qu’elle entame une co-écriture avec Matthieu Letournel autour de ses compositions.

PIERRE–YVES PROTHAIS batterie, percussions, Marimba

Percussionniste, batteur, bruitiste, Pierre-Yves PROTHAIS est compositeur,  improvisateur et musicien de scène. Inspiré par de nombreuses musiques dont celles d’Afrique et d’Orient, il utilise une palette sonore riche,composée de nombreuses percussions et de petits instruments (guimbardes, sanza, bouteilles…). Depuis 2009, il compose sa propre musique sous le nom Gangamix. Il joue aussi en duo ciné concert avec Olivier Leroy. Auparavent, il a été fondateur de Makida Palabre, création 2003 alliant des artistes de bretagne et du Niger. Il a également collaboré avec Ôbree Alie, Pandip, Gérard Delahaye, Soïg Siberil, et la fanfare Sergent Pépère.

Sa passion pour la scène et particulièrement le jazz, l’amène à se produire sur scène en plus de son activité de professeur de saxophone à plein temps. Il côtoie le jazz avec Dominique Le Bozec (les Saltimb’ars), le quartet Kids of blue, Tarot quartet, les musiques slaves avec Latcho Bashavav et le jazz manouche avec Tahrgi Nuschma. Jean Baptiste obtient le D E de musique spécialisé en jazz. Expérimenté dans la pédagogie, il enseigne depuis 1996, notamment au conservatoire de Rennes, à l’école de musique de Châteaugiron et dans d’autres écoles d’Ille et Vilaine.

BENOIT BACHUS – Guitares

Avant tout guitariste, il fait  ses armes  depuis  la fin des années 90 dans différents groupes musicaux, notamment Ouarzazate system (250 concerts : Transmusicales de Rennes, premières parties d’Alpha  Blondy, Tiken Jah Fakoli, Assassin, Marcel et son orchestre….). Par la suite, il continue  sa route sur les chemins du swing manouche avec le groupe Tahrgi Nushma qu’il fonde en 2001. Il aura l’occasion d’accompagner, à la basse, des artistes africains tels Bassi kouyaté (mali) et Koudédé (touareg nigérien). La présence, le jeu, l’humour sont des atouts qu’il développe de plus en plus sur scène et notamment sur  ses dernièrs spectacles : Total beurk la soupe (jeune public), Prince à dénuder (Cie Ocus) En 2012, Il crée la Cie QUIGON sur RUE : un cabaret spectacle autour d’un four ambulant.

 

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.