Les frères Guisse [musique sénégalaise]

entrée 6€ (adhérents 5€)

Djiby, Cheikh et Alioune… Trois frères, trois talents, trois personnalités, réunis pour le meilleur de la musique peulh sénégalaise. Tout a commencé au début des années 1980 alors qu’ils étaient encore à l’école. Djiby intègre le groupe Jiw Bagne (Semence du refus), en tant que chanteur. Ce groupe, composé essentiellement de lycéens, se démarque par ses textes particulièrement engagés contre le pouvoir en place. Deux ans plus tard, les lycéens s’assagissent et deviennent Jamm (Paix).
C’est à ce moment-là qu’il transmet le virus de la musique à ses deux frères. Cheikh devient choriste et Alioune percussionniste. Ils découvrent alors les clubs, approfondissent leur apprentissage musical, côtoient divers styles et font partie de plusieurs groupes. Durant ces années, tous les trois apprennent à jouer de la guitare.
En 1991, Diby et Cheikh décident de lancer leur propre groupe. Ils sont rejoints par leur frère Alioune deux ans plus tard et le trio des frères Guissé est enfin au complet. Dès 1995, sort leur première album, une cassette intitulée Fama. Leur chanson éponyme est un grand succès à Dakar. En 1998 et en 2000, l’engouement sera le même après la sortie de leurs deuxième et troisième opus, Ciré (1998) puis Ndèye (2000).
Leur musique, issue des traditions peulh, accorde une grande place à l’acoustique. Leurs accents folk allient la douceur des chants et des guitares et la force des percussions. Cette recette, très appréciée dans les clubs de Dakar, ne tarde pas à dépasser les frontières. Les années 2000 sont celles des tournées dans le monde entier. À cette période, ils enregistrent un nouvel album, international cette fois-ci : Yakaar (2008), grâce notamment au soutien du groupe français Les Têtes Raides. Depuis, ils enchaînent les concerts en Afrique, en Europe et sur le continent américain.

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.