Le bouton de nacre de Patricio Guzmán

Entrée 5€, une soupe est proposée par l’association Tohu-Bohu dés 19h30 (2€)

2015, 1h22,Français, Chilien, Espagnol

LE BOUTON DE NACRE est une histoire sur l’eau, le Cosmos et nous. Elle part de deux mystérieux boutons découverts au fond de l’Océan Pacifique, près des côtes chiliennes aux paysages surnaturels de volcans, de montagnes et de glaciers. A travers leur histoire, nous entendons la parole des indigènes de Patagonie, celle des premiers navigateurs anglais et celle des prisonniers politiques. Certains disent que l’eau a une mémoire. Ce film montre qu’elle a aussi une voix.

 

Patricio Guzmán est né en 1941 à Santiago du Chili. Il a étudié à « l’Ecole Officielle de l’Art Cinématographique », à Madrid. Il dédie sa carrière au film documentaire. Ses films, présentés dans de nombreux festivals, sont reconnus internationalement. Entre 1972 et 1979, il réalise La Bataille du Chili, une trilogie de cinq heures sur le gouvernement de Salvador Allende et sa chute. Ce film fonde les bases de son cinéma. La revue nord-américaine CINEASTE le nomme parmi «les dix meilleurs films politiques du monde ». Après le coup d’État de Pinochet, il est arrêté et enfermé pendant deux semaines dans le Stade National, où il est menacé à plusieurs reprises par des simulacres d’exécution. En 1973, il quitte le Chili et s’installe à Cuba, puis en Espagne et en France, mais reste très attaché à son pays et son histoire. Il préside le Festival International de Documentaire à Santiago du Chili (FIDOCS) qu’il a créé en 1997.
Son dernier film, Le bouton de nacre
a été présenté au Festival de Berlin (Ours d’argent du scénario et Prix du Jury Œcuménique), au Festival de Bologne en Italie (Prix du meilleur film) et au Festival de Basse-Silésie en Pologne (Grand Prix).

 

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.