GANGAMix [World Jazz]

entrée 6€ (adhérents: 5€)

Pierre-Yves PROTHAIS / « Nounours » LHOUMEAU Musique & matière sonore aux couleurs world jazz pulsées par un duo de multi-instrumentistes.

Pierre-Yves PROTHAIS (Makida Palabre / Matzik / Pandip…) compose, improvise autour du rythme accueillant « Nounours » (Gwenfol Orchestra / Le Cercle / Uranus Bruyant…), trompettiste sans frontières au son puissant et généreux, contrasté de forces et de douceurs. Au sein de GANGAMix, Nounours se révèle explorateur de matières et de sons : cuivres, claviers, tuyaux, trompes, conques, didjeridoo, alghaïta du Niger, se fondent aisément à cet univers expérimental.
Tel un DJ, des musiciens en live… des rythmes du monde à des grooves plus urbains… Les images sonores de GANGAMix se fondent en une musique fleuve aux couleurs world jazz. Cette musique vous plongent dans un voyage sans limites, un instant envoutant, un appel au lâcher prise : afro beat, valse planante, blues minimaliste, riff arabisant, ambiance planétaire, tambour transe…

Le Ganga est un tambour des kanouri, peuple de l’est du Niger. Il est la première percussion africaine que j’ai joué, quand je ne connaissais encore que la batterie et les percussions d’orchestre. C’était en 1993 à Goudoumaria lorsque je travaillais dans une ONG humanitaire en tant que volontaire. Oumarou Maï Ganga, griot du village et maître du Ganga, m’a enseigné durant deux ans ce tambour, non seulement la partie rythmique, mais surtout l’ensemble des phrases et proverbes qu’il est possible de communiquer avec cet instrument. Le Ganga est capable d’interpeller, de provoquer une personne à l’autre bout du village ; plus qu’une simple musique, il émet un véritable langage. Assez rapidement, Oumara m’a fait jouer le tambour soliste avec lui durant les cérémonies et fêtes organisées sur la place du village. Aux premiers appels du Ganga, les jeunes affluaient, un proverbe crié, le rythme s’enchaînait, un cercle se dessinait rassemblant danseurs et danseuses. Quelques années plus tard, ces souvenirs impérissables m’ont donné envie de jouer avec le mot « Ganga ».
Pierre-Yves PROTHAIS

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.