Escale Cinéma Aborigène #3

Une petite restauration est proposée par l’association Tohu-Bohu : crêpes, galettes, soupes dès 19h00.
…et glaces à l’entracte… !

Pass possible:
Tous les films de l’escale : 25€ : soit 9  films (2€80 le film)
3 jours : 20€ : soit 6 films (3€30 le film)
2 jours : 16€  : soit 4 films (4€00 le film)
1 jours : 9€    : soit 2 films (4€50 le film)

Les films à l’unité sont de 5€

Escale nomade aborigène : 3ème journée


10h00 : Ciné  Petit Dej (offert)

« Mr. Patterns » de Catriona  Mckenzie,
Australie, 2004, 56mn, documentaire

L’art de la peinture aborigène, communément connue sous le nom de dot painting, littéralement peinture à points, est réputé dans le monde entier. Débarqué au début des années 70 à Papunya, comme instituteur, Geoff Bardon encouragea les Aborigènes à peindre leurs dessins traditionnels et à évaluer leur travail aussi bien spirituellement que commercialement.

20h00« Héritage Fight » de Eugénie Dumont,
France, 2012, 90mn, documentaire

En présence de la réalisatrice Eugénie Dumont

Au cœur de la dernière contrée sauvage d’Australie, une communauté aborigène, les Goolarabooloo, doit faire face au projet d’implantation de la plus grande usine à gaz au monde soutenu par le gouvernement. Aborigènes et citoyens solidaires décident alors de s’unir pour défendre ce qui n’a pas de prix : une terre, une vision du monde, et plus que tout, un héritage culturel. Commence alors un combat à l’issue inattendue…

 

22h00 « La révolte des rêves » de Vanessa Escalante                                               France, 2014, 47mn, Documentaire

En 1972, alors que le gouvernement australien refuse de rendre leur terre auxaborigènes, 4 jeunes indigènes décident d’occuper les jardins du parlement. La «Tente Ambassade Aborigène» est créée, le mouvement Black Power réclamela souveraineté et des droits fonciers pour tous les aborigènes. 40 ans plus tard, en 2006, l’Australie n’a toujours pas signé de traité avec sa première nation et veut créer la plus grande poubelle nucléaire du monde à Muckaty, une terre sacrée aborigène. Pour la première fois de leur vie, les femmes Milwayi décident de se battre contre le Commonwealth. Le procès contre les déchets nucléaires se déroule en pleine brous- se en juin 2014.

Vanessa Escalante est née en 1978 dans le sud de la France. En 2005, elle commence à travailler comme auteur et chef opératrice sur plusieurs documentaires. Son 1er film comme auteur « Les derniers traqueurs australiens » est Diffusé sur France 5, Equidia, Planète, RTBF, RAI…, il obtient le Prix du Public FIFO 2008. DE 2011 à 2014 ,elle produit et réalise son premier film « « Sovereignty Dreaming, la révolte des Rêves » sur le procès contre le Commonwealth d’Australie lancé par des femmes Aborigènes pour empêcher l’enfouissement de déchets nucléaires sur une terre sacrée. ( Diffusé sur France Ô et le Réseau Outremer 1ère ; Prix Marcel Jullian aux Lauriers de l’audiovisuel, Prix France TV au Festival international du film de femmes de Créteil et Prix du public meilleur moyen-métrage au Festival International du film d’environnement de Paris en 2015 ) . En 2015 elle réalise un court-métrage documentaire sur sa famille intitulé «  Daniel dans son monde » en coproduction avec France 5.

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.