proposé par Sortir du nucléaire Trégor : »Balade entre Fukushimas »

entrée: 6€, Une soirée proposée par Sortir du nucléaire Trégor

Une déambulation musicale et contemplative de perdu en encore à perdre.

Avec : Adèle LITZ, mezzosoprano et Véronique LE MAY, pianiste,toutes les deux viennent de Berlin où elles vivent

La plasticienne Monique LUYTON participera à cet événement en exposant ses oeuvres sur le lieu même du concert.

Après la catastrophe de Fukushima, les deux musiciennes ressentent le besoin de mettre leur art au service d’un engagement politique. Voici le temps d’amener le Japon, pays de la catastrophe, et la France, que l’omniprésence de l’industrie nucléaire menace en permanence de catastrophe, à un dialogue… musical.

Au fil d’un concert    de mélodies japonaises et françaises des 19ème et 20ème siècles, il sera offert aux auditeurs(trices) de s’approprier la beauté, le sens, la nécessité du Menacé, c’est à dire de tout ce que le nucléaire est susceptible à chaque minute de détruire pour des millénaires.

A travers des mélodies de Yamada, Fauré, Bonis, Fukui, Bekku, Chaminade, Duparc, Chausson, Debussy, Dan… et comme déjà depuis mars 2011 dans de nombreux discours parlés ou écrits, il s’agit de mieux prendre et faire prendre conscience de combien dramatique est à présent et pour l’avenir la situation du Japon, jusqu’à bien loin autour de Fukushima.

Et que cela peut hélas aussi constituer une chance pour le reste du monde de renoncer aujourd’hui à l’énergie nucléaire, avant que le monde que nous connaissons ne suive le chemin de Fukushima…

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.