The Rockignol’s, musique Jazzabilly Blues qui met la banane

Entrée: participation libre

The Rockignol’s Brothers Band Dead or en Live le Répertoire
A travers leur répertoire de chansons Les Rockignol’s abordent de façon ludique et néanmoins poignante le jazz burlesque américain des années 30 ; ils y ont inventé le« Jazzabilly Blues qui met la banane », dans une énergie rock cartoon allant de Chicago aux plages de Waikiki, de Cab Calloway à Spike Jones, des saloons du Texas aux rives du Mississipi, nous rapportant des airs à la fois inconnus et ancrés dans nos déhanchements
collectifs.
Les voix
Avec leurs trois voix harmonisées, les Rockignol’s s’inscrivent dans le mouvement doo-wop, et dans la lignée des birds groups Rockignol’s comme rossignols, drôles d’oiseaux jouant à chants perchés et mélodieux sur la corde sensible des wahou, mais aussi des wahwah, sachant siffler comme faire de la trompette, le disque rayé ou la sirène…
Les Instruments
Les Rockignol’s jouent de la cravate, du colt à huit coups, de la batterie en carton,de la boite de conserve, du kazoo, de l’harmo et du mélo, du sifflet et du klaxon ;ils font rouler des verres sur la guitare, swinguer le ukulélé, et pomper la basse.

Nombre des chansons interprétées par les Rockignol’s furent d’abord créées pour les premiers dessins animés, dans l’esprit joyeux et burlesque de l’époque, avec la découverte de nouveaux mondes musicaux (oriental swing, Hawaï) en opposition à la morosité sociale des années 30.
Sans évoquer la similitude avec le contexte actuel, ce répertoire nous rattache néanmoins à une énergie festive certaine ; le jeu découle de la musique. Le cartoon tranche par son énergie et sa couleur.
Les Rockignol’s changent d’instruments comme de chemise, au gré de leurs jacks entremêlés, et chacun est à la fois choriste ou chanteur.

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.