Prochainement au café

<< retourner au programme

Cinéma, Rencontre – Special night screening :Nina Rosenblum documenter l’histoire ANNULE

Mercredi 8 avril 2020 – 20:00

Entrée 5€,    Une soupe est propsée par l’association Tohu-Bohu dès 19h30 (2€50)

En présence des réalisateurs :Nina Rosenblum et Daniel Allentuck

special night screening : Nina Rosenblum documenter l’histoire
AMERICA AND LEWIS HINE (USA 1984, 60’)
ORDINARY MIRACLES: THE PHOTO LEAGUE’S NEW YORK (USA 2012, 75’)

© Daedalus Productions, Inc. Les films sont en version  originale avec sous-titres en français

Nina Rosemblum est reconnue aux Etats Unis comme une des réalisatrices les plus consciencieuses dans la production de films d’investigation.
Elle a fondé avec son mari, Daniel Allentuck, une maison de production indépendante, à but non lucratif, Daedalus Production Inc., qui traite du contenu culturel, social et politique négligé par les médias traditionnels. Les films de Daedalus Production Inc. diffusés à l’international et visionnés dans les festivals du monde entier, ont influencé l’opinion publique et sont une référence pour le public américain en raison de leur aptitude à fouiller avec sensibilité et ténacité les témoignages. Ils ont gagné de nombreuses récompenses au cours des leurs trente ans de carrière, y compris un Academy Award  nomination pour le meilleur film documentaire en 1992 et deux  Distinguished Achievement Awards de l’Association internationale du documentaire.

Nina Rosenblum et Daniel Allentuck assisteront à l’événement et introduiront la projection.

1) America and Lewis Hine (L’Amérique et Lewis Hine)  (USA 1984, 60’)

Productrice/Réalisatrice : Nina Rosenblum NEH, PBS

Narrateurs : Jason Robards and Maureen Stapleton
Broadcast: National PBS: November 8, 1984
World festival premiere: New York Film Festival 1984, PBS Television première 1984, Sundance Film Festival: Special Jury Prize 1985, IDA Award, Clarion Award

Le film reconstruit la vie du père de la photographie américaine Lewis Hine (1874-1940) tout autant qu’une fresque de l’Amérique d’alors. Les photographies de Lewis Hine témoignent de son engagement civil et de son désir de changement social à travers ses recherches sur les débarquements à Ellis Island, le travail des enfants et des immigrés, le développement industriel avec la construction de l’Empire State Building. En montrant un matériel visuel extraordinaire et rare,  le film peut aussi compter sur le temoignage personel  de Walter Rosenblum, ami intime de Hine de la période de la Photo League et premier commissaire de l’exposition et de la publication posthume de ses impressionnantes archives. La bande sonore se compose tout autant de la meilleure tradition folk américaine que des classiques de la période et de la musique de contemporains  comme Brian Eno, Don Cherry et Bela Bartok.

2) Ordinary Miracles. The Photo League’s New York  (Miracles Ordinaires. Le New York de la Photo League) (USA 2012, 75’)

Production et réalisation: Nina Rosenblum and Daniel Allentuck
Productrice associée: Mary Engel
Auteur: Daniel Allentuck
Narrateur: Campbell Scott
Directeur de la Photographie: Dejan Georgevitch , ASC
Cinématographie additionnelle: Kenneth Ortiz. Peter Maugeri, Jules Shell
Edité par: Peter Maugeri, Russell Greene and Angelo Corrao, ACE
Design sonore: Maurice Schell
Mixage sonore: Lee Dichter
Consultants:  Naomi Rosenblum, Bonnie Yochelson

Ce film raconte l’histoire d’une expérience unique dans le panorama de la photographie historique, celui de la Photo League, la communauté légendaire des photographes qui ont animé New York entre 1936 et 1951. Inspirés par Lewis Hine, les photographes de la FSA et le grand Paul Strand, ces photographes ont réalisé un portrait sans précédent de la vie urbaine de New York. En 1947, au sommet du Maccarthysme le Procureur Général U.S. avait catalogué la Photo League “organisation subversive” et elle avait dû suspendre son activité et finir par fermer en 1951, faute de membres et de fonds.  Un projet de recherche approfondi et des archives non publiées ont permis, après des années d’oubli, de mettre en lumière la contribution décisive de cette association. Sur un fond sonore d’éditions musicales de qualité de l’époque, on voit défiler un riche répertoire : des centaines de photographies d’une soixantaine de photographes, des interviews des membres de l’association d’alors  par des réalisateurs, des films et des documents qui rappellent également ceux qui ne le sont plus. Nina Rosenblum et Daniel Allentuck ont travaillé douze ans à ce projet dans le style rigoureux et anticonformiste qui caractérise leurs enquêtes, éclairant une histoire exemplaire au cœur d’un des moments les plus sombres de la démocratie américaine.

BIOGRAPHIES

Nina Rosenblum, productrice-réalisatrice et auteur de documentaires, collabore avec American network et la télévision cablée (TBS, HBO, PBS, NY TIMES Television, SHOWTIME, ABC, NBC). En Europe, elle a co-produit avec Channel Four, WDR, La Sept, Canal +, Spain, and in SBS Australia. Elle est membre du Director’s Guild of America, de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, de Women in Film, de The Independent Feature Project et de l’ International Documentary Association. Elle est présidente de Daedalus Productions Inc. Elle a reçu de nombreux prix dont une Academy Award nomination pour le meilleur grand film documentaire pour Liberators: Fighting on Two Fronts in World War II (raconté par Denzel Washington), deux International Documentary Association Distinguished Achievement Awards (America and Lewis Hine;  Liberators) et le Sundance Special Jury Prize pour America and Lewis Hine.

Daniel Allentuck est un scénariste, producteur, réalisateur et co-fondateur de Daedalus Productions Inc. Il a écrit et co-produit de nombreux documentaires dont America and Lewis Hine, A History of Women Photographers, Liberators: Fighting on Two Fronts in World War II, Walter Rosenblum: In Search of Pitt Street. Entre autres récompenses, il a reçu le Chris Award, le CINE Golden Eagle and le Distinguished Achievement Award de l’International Documentary Association.  Il travaille actuellement à la production d’un long métrage documentaire sur la vie et l’art du peintre afro-américain  Jacob Lawrence (1917-2000).

http://www.daedalusproductions.org/films/

Les photos seront fournies  par le bureau de presse : @Rosenblum Photography Archive.

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.