Prochainement au café

<< retourner au programme

Cinéma – Double jeu #2 : "La grande extase du sculpteur sur bois Steiner" et "Gasherbrum la montagne lumineuse"de Werner Herzog

Mercredi 22 janvier 2020 – 20:00

Entrée 5€

Une soupe est proposée par l’association Tohu-Bohu (2€50)

Attention les séances de cinéma documentaire au Café Théodore se dérouleront  désormais le mercredi soir et débuteront à 20h00.

Double Jeu : Un film sort en salle aujourd’hui, qui en appelle un autre sorti hier. Par ce dispositif d’accompagnement des films en salle de cinéma, l’association Documentaire sur grand écran valorise la sortie d’un film documentaire en l’associant à un film de patrimoine, à l’occasion d’une double séance.

Le sport est un terrain inspirant pour un cinéaste en quête de personnages « hors du commun ». Sur un cours de tennis, sur une piste de ski, ces héros repoussent leurs limites pour atteindre l’extase et/ou la perfection. La montagne est le terrain idéal pour Werner Herzog dont ces questions sont le moteur de son œuvre, et où les héros sont à la hauteur de sa quête mystique. Un terrain tout aussi idéal pour Julien Faraut qui, à partir d’archives, reconstruit le sidérant travail physique et stratégique d’un tennisman de légende, John McEnroe.

Premier film :« La grande extase du sculpteur sur bois Steiner » de Werner              Herzog [Allemagne, Couleur, 1973, 47 minutes]

Herzog accompagne Walter Steiner sur les quelques jours du championnat 1972 de saut à ski à Planica en Slovénie. Walter Steiner, sculpteur sur bois à ses moments perdus, est une légende de cette discipline. Médaillé d’or à Planica en 72, il n’est cependant pas à la recherche des records, mais juste de l’extase de l’envol.

Deuxième film :« Gasherbrum la montagne lumineuse »de Werner Herzog [Allemagne,, 1985, 45' ]

Reinhold Messner est une légende de l’alpinisme. En juin 1984, Herzog le suit alors qu’avec son acolyte Hans Kammerlander il se lance dans un nouveau pari : faire l’ascension en une seule expédition de deux des sommets de la chaîne Gasherbrum, situés respectivement à 8068 et 8035 mètres. Messner a déjà fait ces deux ascensions mais les enchaîner ainsi sans retour au camp de base est un exploit inédit…

Werner Herzog Né à Munich en 1942, Werner Herzog réalise son premier long métrage, Signes de vie en 1969. Ce film (Ours d’argent à Berlin) contient des constantes de  son œuvre future : un goût pour les extrêmes, les aventuriers mégalomanes. Voir Aguirre, la colère de Dieu en 1972, Fitzcarraldo (1982)… entre autres. Il tournera ensuite nombre de documentaires, dont Grizzly man (2005) ou La grotte des rêves perdus

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.