Prochainement au café

<< retourner au programme

Cinéma – "Déplacer les montagnes" de Isabelle Mahenc et Laetitia Cuvelier

Vendredi 31 janvier 2020 – 20:30

Le café THEODORE  associé pour cette soirée

au Collectif de Soutien aux Sans Papiers du Résultat de recherche d'images pour "cssp lannion logo"Trégor (CSSP)

propose une soirée en deux temps liant la culture cinématographique et les plaisirs de la table et donc la culture culinaire !

Vous aurez le plaisir de déguster à des prix doux, au profit du CSSP, des spécialités africaines concoctées par des personnes hommes et femmes qui veulent vous faire partager leurs habitudes et ainsi échanger avec vous. Vous pourrez trouver des plats pour une centaine de personnes samoussas bœuf et nems au poulet, assiettes de riz avec poisson ou poulet, fritures de bœuf avec pommes de terre…

Dans un deuxième temps

à 20h30 (entrée 5 euros)

vous aurez le privilège de voir et d’écouter le message diffusé par le

documentaire d’Isabelle MAHENC et Laetitia CUVELIER

“DEPLACER LES MONTAGNES”

C’est l’histoire de rencontres dans le Briançonnais entre ceux qui arrivent et ceux qui accueillent. Comment se fait cette rencontre ?Ce film traite de l’amitié, du courage, de la solidarité. C’est un hymne à la vie loin des calculs politiques.

Venez nombreux pour échanger comme dans le Briançonnais !

Déplacer les montagnes, un film à la croisée des chemins d’exil et d’hospitalité entre les montagnes du Briançonnais.

Anne, Yves, Fanfan, Max et Alia habitent les vallées alpines. Les chemins de l’exil ont conduit Ossoul, Abdallah, Ali et Boubacar dans ces montagnes frontière et refuge. Comment se rencontrent-ils ? Quels sont leurs rêves, leurs colères et leurs espoirs ? Comment tentent-ils de déplacer des montagnes ? Dans leurs récits et dans les moments de fraternité qu’ils partagent, s’esquissent des réponses et d’autres interrogations…

Dans nos montagnes, là où nous avons choisi de vivre, nous voyions des espaces de liberté, des cols, des passages et des invitations au voyage. Nous avons vu une frontière se dessiner, de la violence contre les personnes exilées, des drames et des élans de solidarité. Nous avons vu des portes s’ouvrir, des liens se nouer à la croisée de ces chemins d’exil et d’hospitalité. Nous avons eu envie de faire raconter cette aventure par les ceux qui arrivent et ceux qui les accueillent. Parce que cette histoire de rencontres dit quelque chose de nous et du monde dans lequel nous vivons.

Les réalisatrices :
Isabelle Mahenc
Après des études de cinéma et d’audiovisuel à Paris et des voyages au long cours, Isabelle s’est installée dans le Briançonnais. Cadreuse, monteuse et réalisatrice tout terrain, Isabelle est aussi art-thérapeute. Elle cultive sa capacité à écouter, à accueillir. Elle sait créer un espace bienveillant et sécurisant, pour laisser émerger la créativité, l’imprévu, l’élan de vie. Elle a réalisé plusieurs films de commande ancrés dans le Briançonnais.
Gözün aydın Que tes yeux brillent, Routes et Racines et Lombarde et Sirocco, qui nous parlent d’exil, de déracinement et d’enracinement. Comment arriver quelque part ? Comment ce quelque part devient-il un chez nous ? Avec Déplacer les montagnes, elle poursuit ce questionnement.

Laetitia Cuvelier
Née en Picardie, elle a choisi la montagne comme horizon après des études de sciences politiques et sociales à Grenoble. Pluriactive, elle a travaillé comme journaliste, gardienne de refuge, factrice, interprète du patrimoine pour un parc naturel….  Elle s’est engagée auprès des demandeurs d’asile arrivés à Briançon (cours de français et demandes d’asile). Elle a publié un premier livre de poésie chez Cheyne en 2015 et tente aujourd’hui de continuer cette aventure de l’écriture. Cette année, elle a appris à raconter autrement : avec des mots et des images en fabriquant un film.

 

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.