Prochainement au café

<< retourner au programme

Théâtre – Dialogue d’un chien avec son maître,sur la nécessité de mordre ses amis

Dimanche 29 décembre 2019 – 16:00

DURÉE : 2h
AGE : ADULTES / ADOS
TARIFS : PLEIN 7 € – RÉDUIT 5 €
INFOS / RESA : 09 51 22 65 14 / en ligne sur www.maldoror-theatre.com

Dialogue d’un chien avec son maître,sur la nécessité de mordre ses amis
de Jean-Marie Piemme,
mise en scène Patrick Salou
avec Jean-Pierre Denis et Patrick Salou
Laura en voix off
Conseillère technique Marie-Claude Romagny
Décors Yves Le Bivic
Régie son et lumière Jean-Paul Coupé
Photo Bernard Charmentray

production : Maldoror. Avec le soutien du Théâtre de La Griffe, des villes de Lannion et de Perros-Guirec, le département des Côtes d’Armor.

Quand un chien mord c’est son maître qu’il faudrait piquer

Une marge, lieu à l’écart de tout, une bordure d’autoroute. Le portier d’un hôtel de luxe vit là. Il a sa caravane, ses habitudes, ses illusions. Le temps, comme les voitures, passe, tout l’ignore. Un chien traverse la bretelle, roule sous les roues des bolides. Il provoque un carambolage parce qu’il adore ça, et rejoint l’homme, sain et sauf. Tout est possible dans le monde de Jean-Marie Piemme.


L’auteur belge confronte ces deux bestiaux, les livre à un concours d’éloquences et d’idioties ; joutes verbales et recherches de poux dans la tonsure. Tous deux s’apprivoisent, débattent du rôle de l’homme dans le monde qu’il a bâti et où il se traite le plus souvent comme un chien. Lui cherche sa gamine que l’administration lui a enlevée. C’est le clebs, sans préjugé ni pedigree, qui l’aidera à la retrouver.

Farce sociale, fable clownesque, Dialogue d’un chien avec son maître … dresse les portraits délectables d’êtres déclassés, laissés sur le bord de la route. « C’est l’histoire d’un con de chien et d’un con de maître » ; même langue pendante devant la soif de bonheur et de justice, même appétit à égratigner les puissants de notre monde, à pourfendre la bêtise des uns et l’égoïsme des autres, et mêmes frétillements de queue devant le plaisir. » Quand l’homme, qui reste un loup pour l’homme, peut se faire chien, et le chien plus humain que son maître. Mordant.

Jean-Marie Piemme
Né en 1944, Jean-Marie Piemme est docteur en philologie romane à l’Université de Liège, et oriente son travail plus particulièrement sur la place de l’individu dans le cynisme contemporain.

« Misère, pauvreté, précarité, exclusion devraient être des tares inacceptables pour des sociétés comme la nôtre. Face à ce foyer d’injustice, il me semblait que le théâtre, à sa façon, devait prendre position. Mais je ne souhaitais pas touiller dans la marmite compassionnelle ou souffler sur la mauvaise conscience de quiconque. J’ai donc voulu écrire « Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis » dans une perspective tonique, loin de la plainte. Par tempérament, au cri dénonciateur, je préfère la lucidité du rire. D’où mon idée de mettre face à face un portier de grand hôtel qui n’arrive plus à nouer les deux bouts, et un chien errant qui se cherche un foyer. Grandes gueules l’un et l’autre, Portier et Chien s’affrontent. Ils se combattent d’abord, ils s’aident ensuite, mais la joute verbale ne s’épuise pas pour autant. En suivant leur « duel » le spectateur est amené à se saisir de la réalité dans une langue alerte, incisive, qui joue constamment sur des situations improbables. J’aime que le théâtre dise des choses graves sur un mode léger. L’art théâtral ne doit pas être une punition parce que le monde va mal. »

Jean-Marie Piemme.

L’Equipe artistique :

Jean-Pierre Denis

Sa carrière professionnelle l’a amené à exercer diverses fonctions :Agriculteur bio / producteur de fromages fermiers (vaches) et vendeur sur les divers marchés locaux de Lannion.Il est actuellement technicien territorial pour le département des Côtes d’Armor (22).

Comédien depuis les années 1990

- Un papillon jaune appelé sphinx  – Christian Palustran-
Porfirio – Emmanuel Robles
- Le père Noël est une ordure – Troupe du Splendid
- Un air de famille et Cuisine et dépendance – Agnès Jaoui
- Marie des grenouilles et Le petit chaperon Uf  – Jean claude Grumberg
- Etat de siège – Albert Camus
- La peau d’un fruit – Victor Haim

Patrick SALOU

Sa carrière professionnelle l’a amené à exercer les fonctions de :
- Consultant au Forum Français et Européen pour la Sécurité Urbain,
- formateur au CNFPT Nancy ; Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines et au FFSU,
- Attaché territoriale et Chargé de mission auprès de Collectivités locales comme Argenteuil et Saint-Denis,
- travailleur social en Prévention spécialisée sur la délinquance et la marginalité.

Au plan théâtral et artistique,
Il a été élève régulier dans divers cours privés parisiens comme Raymond Girard, Jacques Fontan, Roger Mollien dans les années 1970.II rejoindra la troupe des Tréteaux du Sud Parisien(Paris 13) dirigée par Roger Mollien ancien comédien de la troupe de Jean Vilar.

Il réside depuis 5 ans en Bretagne où il rejoint Maldoror dès son arrivée.
1974 Ex Cathedra – P. Gouttes
1974 Les Caprices de Marianne – Musset (Pipo)
1975 L’avare – Molière (Cléante)
1975 Splendeur et mort de Joaquim Murieta – P. Neruda au festival de Carcassonne
1976 Macbeth- Shakespeare (Donalbain)
1976 Classe terminale – R. de Obaldia
1976 La Savetière Prodigieuse – G. Lorca (l’Hidalgo) au festival de Carcassonne
1977 Le jeu de Marion et de Robin-A. de la Halle (le chevalier Aubert)
2015 Festival du théâtre amateur Bœuf à la Roche – montage poétique
2016 Six Personnages en quête d’auteur –L. Pirandello (le père)
2017 Môssieur Tardieu, montage poétique – Jean Tardieu, seul en scène,
2017 La sortie au théâtre et autres textes, Karl Valentin, novembre 2017
2018 Le Bébé de M. Laurent et Vinci avait raison (Alain) – Roland Topor, octobre 2018

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.