Prochainement au café

<< retourner au programme

Cinéma – « "Tara, l'archipel des rois  »de Pierre de Pascau

Mercredi 12 juin 2019 – 20:30

Entrée libre

Lannion Trégor Communauté s’associe au Café Théodore pour la présentation du film documentaire de Pierre de Pascau « Tara, l’archipel des rois » dans le cadre de la programmation artistique de la Galerie du Dourven pour l’exposition estivale qui aura lieu du 5 juillet au 25 août.

A l’occasion de cette projection, nous vous invitons à découvrir le travail de Jérémy Gobé et Elsa Guillaume en résidence de création au cours du mois de juin à la galerie du Dourven de Trédrez-Locquémeau

Vous pourrez également échanger avec Michel Hignette, océanographe biologiste, ArmorScience, partenaire de ce projet et Elsa Guillaume qui partagera son expérience à bord de Tara en 2016.

Tara, l’archipel des rois

Durée : 52′
Année : 2017
Auteur & Réalisateur : Pierre de Parscau
Production : the cup of tea et la Fondation Tara Expéditions
Avec la participation de France Télévisions et du CNC
Avec la voix de Jacques Gamblin

Plongez dans une aventure scientifique au cœur de la biodiversité unique de l’archipel de Wallis et Futuna, avec le nouveau documentaire de Tara Pacific, “Tara, l’Archipel des Rois“. Après avoir exploré les coraux de Polynésie Française et du Sud Pacifique, l’équipage scientifique à bord de la goélette va entamer une enquête inédite sur un archipel dont la faune et la flore encore inconnues restent à explorer. Une rencontre saisissante entre des communautés insulaires et un trésor tout juste découvert.

 

 

 

 

Ouverte sur la mer, la galerie du Dourven invite à nous questionner sur cet univers qui brasse dans ses étendues autant de beautés que de graves questions de société. Des artistes de plus en plus nombreux s’associent aux mobilisations, initiatives, recherches, inventions qui y font face et deviennent une véritable force de proposition originale et créative.

Elsa Guillaume, reportrice et conteuse du monde marin, nous donne à voir l’océan, à la fois vivier de nourriture et de légendes, dans sa beauté et sa fragilité.

Jérémy Gobé, artiste-chercheur engagé, questionne l’usage du monde en mettant en relation art, environnement, recherche scientifique et savoir-faire artisanal.

A l’occasion de leur résidence à la galerie, tous deux continuent d’approfondir leurs recherches créatrices autour du milieu océanique, l’une s’intéressant au plancton et l’autre à la faune et sa préservation.

Autour d’eux, scientifiques, chercheurs et travailleurs de la mer se mobilisent.

JÉRÉMY GOBÉ

Jérémy Gobé

ARTISTE -PLASTICIEN – CHERCHEUR

Artiste français né à Cambrai en 1986, vit et travaille à Paris.

Le travail de Jérémy Gobé se place au coeur des enjeux de notre époque. Sa pratique artistique traduit une vision d’un art «dans la vie» connecté avec la société.

Il se pose la question du travail et du geste répété, épanouissants ou réducteurs … Il évoque la question des usines abandonnées qui laissent des ouvriers sans ouvrage et des matières sans ouvriers, des objets sans usage et des ouvrages non façonnés.

Au fil de ses expositions en France (Palais de Tokyo, CENTQUATREParis, etc…) et à l’international (Bass Museum, Hangzu China Museum), sa démarche artistique est devenue semblable à celle d’un scientifique, lequel, à partir d’un protocole expérimental, trace le chemin de la découverte.

Il crée instinctivement des formes hybrides, des «parasites» artistiques, artefacts témoins de ses rencontres, explorant les liens entre art, industrie, science et nature.

À l’instar du verbatim d’Auguste Rodin : «un art qui a de la vie ne reproduit pas le passé, il le continue», Jérémy Gobé ambitionne de faire bouger le monde en associant inventions du passé et problématiques contemporaines.

Résidence à la Galerie du Dourven :

Mon travail artistique est constitué d’oeuvres mémoire. Elles retranscrivent l’émotion des rencontres qui jalonnent mon parcours : histoires oubliées, matières figées, objets sans usage… Je crée des protocoles méticuleux, basés sur les gestes répétés et le temps, quilient les techniques du passé aux enjeux de mon époque.Touché par la beauté des récifs coralliens, je questionne les enjeux environnementaux via le projet Corail Restauration(*1), avec le soutien de COAL (*2) et TARA (*3). Ce projet conjugue la bio-éthique, la sculpture et la création numérique afin de continuer artificiellement l’expansion naturelle de coraux morts.

Pour la Galerie du Dourven, je poursuis ce travail d’expérimentation biologique marine. J’aimerais réaliser des sculptures en béton biologique à travers lesquelles j’aspire à réunir la théorie des formes de platon et l’art écologique.

Ces sculptures seront alors biologisées tout au long de l’exposition en les plongeant au sein d’un écosystème marin reconstitué à cette occasion.

ELSA GUILLAUME

Elsa guillaume

ARTISTE – PLASTICIENNE / DESSIN ET CERAMIQUE

Artiste française née en 1989, globe-trotteuse.

Elle est diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2013 et représentée par la Backslash Gallery.

Par coureuse du monde, Elsa Guillaume le découvre aussi bien en s’embarquant sur un bateau qu’en posant ses valises dans des pays lointains. Elle observe, se laisse happer par l’endroit dans lequel elle circule et pioche des éléments.

L’artiste tisse des récits évocateurs de mondes fantastiques tout en étant alimentés par le réel. Le travail d’Elsa Guillaume revêt bien souvent des allures de contes.

Résidence à la Galerie du Dourven :

Pour créer, il est pour moi indispensable d’aller sur le terrain pour observer, mieux comprendre et récolter informations qui ensuite me sont d’une précieuse utilité pour le travail à l’atelier. Sur le temps de résidence à Dourven, je souhaite réaliser de grands dessins à l’encre, à propos du plancton. J’ai évidemment de merveilleux livres, de Ernst Haeckel à Christian Sardet, mais ce qui rendrait encore plus vivant et ancré dans le réel ce projet de dessin, c’est de partager les expériences des scientifiques qui côtoient le plancton au quotidien. Je suis enthousiaste à l’idée de tisser des liens entre art et science autour de ce sujet qui me passionne.

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.