Prochainement au café

<< retourner au programme

Cinéma – La matinale : «Brother Yusef, A chamber with Yusef Lateef " de Werner Penzel, Nicolas Humbert

Samedi 16 mars 2019 – 10:00

La matinale: Petit-Dej [offert] + Ciné Doc: 10h, 5€

Ce matin :«Brother Yusef,  A chamber  with Yusef Lateef «   de Werner Penzel, Nicolas Humbert

Suisse, Allemagne, 2004, 52′

Le saxophoniste et compositeur Yusef Lateef fait partie des légendes du jazz. Les cinéastes lui ont rendu visite dans sa petite maison en bois dans les forêts du Massachussets et ont mis en image et en musique un portrait intimiste de cet artiste.

Une boîte aux lettres dans la forêt hivernale, au bord d’une route étroite, au milieu de nulle part. C’est ici qu’habite Yusef Lateef, et c’est là que nous venons le rencontrer avec les réalisateurs. Ce musicien de jazz habite seul avec ses instruments, coupé du monde, et il nous parle de ses souvenirs du travail avec John Coltrane et Dizzy Gillespie, teintés d’une douce mélancolie. Les anecdotes et les réflexions sur la musique sont interrompues par le chant de Lateef et son jeu sur ses instruments. En parlant et en faisant de la musique, le vieil homme dégage une profonde et paisible sincérité ; entre les phrases et les passages mélodiques, il hésite fréquemment, écoute en lui-même, et ce qui résonne alors ressemble à une méditation née du moment. La recherche individuelle de sa propre voix, nous dit Lateef, c’est la racine de la créativité. Le portrait filmé de Nicolas Humbert et de Werner Penzel respecte totalement l’être qu’ils filment. Avec un mélange pertinent de distance paisible et de sensibilité, ils s’intéressent au musicien et lui accordent beaucoup d’espace et de temps. Ainsi, les prises de vue sobres deviennent saisissantes ; ses mains sur les touches d’un piano, les rides sur son visage, les vibrations dans sa voix : tous ces détails rencontrent un écho dans la réduction consciente de la création cinématographique, qui se reflète dans l’austérité de la forêt enneigée. « Brother Yusef » donne l’impression d’une collaboration aboutie et harmonieuse entre les trois personnes

À propos du film

« Pour le prix Suissimage nous avons choisi de distinguer ce documentaire, qui revisite les origines du cinéma, grâce à un travail remarquable sur la lumière, le cadre, le son. Celui-ci traduit l’ambition de ses auteurs, au service du personnage qu’ils filment, un artiste arrivé au terme de sa vie.
Avec acuité, sans recours à l’anecdote et dans un huis-clos fertile ce film installe, grâce a un style épuré et élégant une qualité d’écoute qui permet d’entendre l’écho-même de sa musique. »
Jury Cinéma suisse, Visions du Réel 2005.

Générique

Titre

Brother Yusef

Réalisateur

Werner Penzel
Nicolas Humbert

Auteur

Werner Penzel
Nicolas Humbert

Image

Chilinski

Son

Jean Vapeur

Montage

Simone Fürbringer

Distribution

CineNomad

Pays

Suisse, Allemagne

Année

2004

<< retourner au programme

Les commentaires sont fermés.