Mbëkk Mi, le souffle de l’océan, de Sophie Bachelier

entrée : 4€, Projection en  présence de la réalisatrice

Wolof en versions sous-titrées française, 54min

 

Le filmage en noir et blanc, sobre et précis, de Sophie Bachelier fonctionne magnifiquement. Située à une distance juste, la cinéaste écoute des femmes sénégalaises raconter l’émigration clandestine.

Ce que l’on croit savoir sur la question disparaît, relevant du cliché, car ces paroles, mises bout à bout, dessinent une sorte de fresque, une mémoire du monde sublimée par le geste documentaire.

Jean-Marie Barbe, In états généraux du film documentaire, LUSSAS, août 2012, France.

Extraits video

http://www.sophiebachelier.com/film.php?idreport=65

SYNOPSIS

Mbëkk mi, deux mots wolof qui évoquent l’émigration clandestine. L’expression claque telles ces pirogues qui se cognent aux vagues de l’océan et se fracassent souvent au bout de leur errance.

Mais Mbëkk mi, c’est avant tout le refus de se résigner aux coups meurtriers du destin. Si ces jeunes Sénégalais dans la force de l’âge affrontent mille périls, c’est dans l’espoir d’une vie meilleure.

Mais que se passe-t-il de l’autre côté du désastre ? Les damnés de la mer laissent derrière eux des êtres chers. Des épouses. Des mères. Ce sont leurs voix singulières que l’on entend dans ce documentaire.

Dans l’intimité d’un face à face dépouillé, elles livrent une parole bouleversante de retenue.

BIO de l’auteur-réalisatrice

Vidéaste et photographe, Sophie Bachelier s’intéresse depuis de nombreuses années à la façon dont l’histoire collective s’imbrique dans les destins singuliers et les transforme. Des îles Marquises au Sénégal en passant par l’Algérie, elle mène un travail sur la mémoire, l’errance, l’exil, la trace, qui privilégie la parole des personnes rencontrées, ou leur silence, sur le commentaire. Dans son dernier film, Mbëkk Mi, le souffle de l’océan (54 mns, août 2012), tourné au Sénégal, les épouses, les mères, les sœurs, les grands-mères racontent, tour à tour, l’émigration clandestine vécue de l’autre côté du miroir, du côté de celles qui restent sur la rive.

FESTIVALS & projections

. Café Théodore à Lanion, le 16 novembre 2012

. Festival migrant’scène, IEP de Rennes (Sciences Po), le 15 novembre 2012

. Festival migrant’scène, à DIJON, le 29 novembre 2012

. FIDEL, Cité nationale de l’histoire de l’immigration, 18 octobre 2012

. Etats généraux du documentaire, Lussas, France, 20, 21 août 2012

. DAK’Art 2012, Saint-Louis du Sénégal, mai 2012

Cette entrée a été publiée dans Cinéma. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.