Escale Nomade #5 : Troisième journée

Dés 18h : Repas divers : crêpes, pitas, pizzas…

Entrées: 15€ (réduction demandeur d’emploi, 10€)( -12ans gratuit)

1ère Partie : - Jack & Mo (folk & blues)

Quand 2 chanteurs et instrumentistes de talent se rencontrent, et qu’en plus ils ont le même âge, la même culture musicale, le même parcours et le même style, ça fait forcément des étincelles. Leur collaboration est née d’une envie commune presque télépathique et apparaît aux yeux de leurs proches comme une évidence. Alors, il n’y a plus qu’à s’amuser avec des tubes de tous styles et toutes époques revisités en pure acoustique, jazz, folk et blues avec une guitare sèche, une mandoline, des voix audacieuses et des improvisations endiablées!

Jack Titley : chant & mandoline
Morvan Leray : chant & guitare

http://www.titley.biz/musique/jack-mo/

2ème Partie : -Akale Wube (Ethio-groove)

En 8 ans d’existence, Akalé Wubé n’a cessé d’élargir le cadre où se déploie sa musique, de plus en plus riche et profonde, à l’image de sa source d’inspiration première : le répertoire populaire éthiopien des années 60 et 70. A l’origine rassemblé autour de reprises de la série « Ethiopiques », le groupe a grandi en s’immergeant profondément dans les musiques d’Éthiopie et en multipliant les collaborations avec des musiciens et danseurs éthiopiens, africains et européens. Peu à peu, les quelque deux cents concerts d’Akalé Wubé en Europe, en Asie et en Afrique en ont fait l’un des ambassadeurs mondiaux du groove éthiopien.

Etienne de la Sayette: tenor & baritone saxophone, bansuri flute, washint
Paul Bouclier: trumpet, percussions, krar
Loïc Réchard: guitar
Oliver Degabriele: electric bass
David Georgelet: drums
Pierre Dachery: sound

Akalé Wubé a sorti quatre albums, « Akalé Wubé », « Mata », « Sost » et « Mistakes on Purpose » (sur la serie « Ethiopiques ») avec Girma Bèyènè, tout les quatre plebiscités par les medias français et repris sur de nombreuses compilations. Le quintet a joué plus de deux cent concerts, en Europe, Afrique, Asie …

http://akalewube.com

https://youtu.be/V5AcjXPSX4Q

3ème partie : -Passion Coco (tropical psyché)

Passion Chicha ?

Dans le Pérou des années 70, sous l’influence du rock psychédélique, naît un mouvement musical empreint de musique traditionnelle colombienne mêlée aux riffs de guitares électriques aux multiples effets : la Chicha. Dans le Grand Ouest Français des années 2010, Passion Coco, combo tropical, puise dans le répertoire de la cumbia colombienne des années 50 et de la chicha électrique péruvienne des années 70 pour s’inspirer et composer un savoureux mélange lorgnant vers le psyché, chanté en espagnol ou instrumental. La guitare et la basse électrifiées viennent se mêler aux percussions, au chant latino d’Anne et Romain et à cette petite guitare vénézuélienne que l’on nomme le Cuatro.

Premier album « Sudor y Arena » le 3 mars 2017

« Sudor y Arena » (La sueur et le sable), le premier album de Passion Coco, enregistré au studio breton « Castillo Brillante » par Federico Madera de Cama de Ternera, vous emmène sur les plages tropicales d’Amérique du Sud pour y danser toute la nuit sur une cumbia psychédélique. Influencé par la chicha, une version instrumentale et électrique de la cumbia née dans les années 70 au Pérou, Passion Coco se réapproprie le genre pour composer la bande son d’une fête sous les Tropiques. Le combo s’autorise quelques escapades ; influences orientales, ambiance western ou encore musique hawaïenne viennent agrémenter le voyage. Et pourquoi pas fermer les yeux et aller faire un petit tour dans les étoiles…

Passion Coco, c’est…

Anne Vidaillac : chant et cuatro
Antoine Passet : guitare
Olivier Bucquet : basse et chœur
Romain Parpillon : chant et percussions

lien : http://maaularecords.com/album/sudor-y-arena

Cette entrée a été publiée dans Escale. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.