Bossa Nova hommage à Joao Gilberto

Participation libre

Lucie Nelson, au chant brésilien et petite percussion, et Alban Schäfer, à la guitare 7 cordes et chant se rencontrent autour d’une passion partagée pour la musique brésilienne, que chacun d’eux nourrit depuis de nombreuses année

Ils revisitent vingt- cinq grands classiques de BOSSA NOVA, majoritairement de Antonio Carlos Jobim (dit Tom), et Vinicius de Moraes, pour la plupart rendus célèbres par les enregistrement de JOAO GILBERTO, qui nous a quittés ce 6 juillet 2019, et considéré avec les deux précédents, comme un des principaux fondateurs et représentants de ce mouvement musical. Ce sera donc un concert hommage à cet interprète hors pair, connu pour son inimitable « batida » de guitare, et son chant intimiste, quasi murmuré, (appelé canto falado, (le « chanté parlé ») si caractéristique de ce style musical.

 

La Bossa Nova (qui apparaît à Rio de Janeiro au Brésil à la fin des années 50 dans les milieux plutôt favorisés de Copacabana), dérive du Samba. Elle en est une version plus épurée (percussions beaucoup plus discrètes, voire absentes), mélodies et accords sophistiqués, s’apparentant au Jazz. La plupart des thèmes sont devenus des standards s’exportant mondialement, grâce notamment à Stan Getz, dans leur versions aux paroles anglicisées. (Girl from Ipanema, Little boat, One note Samba… etc)On considère que l’album « Chega de Saudade », enregistré en 1959 par Joao Gilberto (compositions de Tom Jobim, Carlos Lyra, Dorival Caymmi, Ary Barroso), qui connut un succès phénoménal dès sa sortie, marque le début de ce mouvement musical.

Cette entrée a été publiée dans Concert. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.